Comment un discours de convention peut faire naître une star

Convention

Les plus grandes stars de la politique viendront défendre les couleurs de leur parti aux prochaines conventions républicaine et démocrate organisées en perspective de l’élection présidentielle de 2016. Mais on y verra aussi des visages peu connus. Pour l’instant.

Le candidat qui a prononcé le discours phare à la convention démocrate de 2004, tenue à Boston, a évoqué l’espoir dont avait besoin l’Amérique pour progresser. « C’est l’espoir des esclaves assis autour d’un feu et qui chantent des chansons sur la liberté ; c’est l’espoir des immigrants qui se dirigent vers des rivages lointains (…), l’espoir d’un jeune gringalet au nom bizarre qui croit avoir sa place aussi en Amérique. »

À l’époque, peu de gens avaient entendu parler de ce candidat au Sénat venu de l’Illinois, qui s’appelait Barack Obama. Mais quatre ans plus tard, c’est lui que les démocrates allaient soutenir à la convention de Denver, pour la présidentielle de 2008.

La convention est une plateforme que les deux partis exploitent pour mettre en avant leurs stars montantes. L’événement étant retransmis à la télé, c’est une bonne façon de juger de la popularité d’éventuels futurs candidats.

Il n’aura fallu qu’un seul discours en 2008 pour propulser Sarah Palin, gouverneur de l’Alaska, du rang de politicienne locale à l’une des figures républicaines les plus connues. « Personne n’attend de nous que nous soyons d’accord sur tout », a-t-elle lancé à une foule enthousiaste à Minneapolis-St. Paul.  « Ce qu’on attend de nous, c’est de gouverner avec intégrité, bonne volonté, une vision claire et l’âme d’un serviteur. »

Une star montante se remet rarement d’une bourde commise lors d’un discours de convention. Mais ça peut se faire. En 1988, le gouverneur Bill Clinton a été sollicité pour donner le discours de présentation du porte-flambeau du parti lors de la convention démocrate d’Atlanta. Le discours était si long que le public s’est mis à applaudir dès qu’il a entendu les mots « En conclusion ». Clinton est devenu célèbre du jour au lendemain, mais malgré lui. Deux ans plus tard, ceci dit, c’est lui qui a été choisi pour représenter son parti à l’élection présidentielle, qu’il a remportée. Aujourd’hui, il a la réputation d’être l’un des meilleurs rédacteurs de discours présidentiels.

Vous pouvez suivre le discours de Barack Obama* et celui de Sarah Palin* sur Youtube.

*en anglais