Flag

An official website of the United States government

Cours La Reine – Statue équestre de La Fayette
Lieux de mémoire américains à Paris
3 MINUTE READ

Statue de Lafayette, sur la promenade du Cours de la Reine

A la fin du 19e siècle, il n’y avait aucune statue de La Fayette dans la capitale parisienne. C’est Robert J. Thompson, un citoyen de Chicago, qui, souhaitant remercier la France pour la Statue de la Liberté offerte par la France aux États-Unis en 1886, décida d’ouvrir une souscription auprès des écoliers américains afin d’ériger une statue à la gloire du héros français de la Guerre d’indépendance américaine.

La France accepta le projet en 1899, et le sculpteur choisi fut l’Américain Paul Wayland Bartlett (1865-1925). On lui donna comme délai l’Exposition universelle de Paris de 1900, mais, en raison du délai trop court, c’est un modèle en plâtre qui fut inauguré, le 4 juillet 1900, jour anniversaire de l’Indépendance américaine, dans la cour Napoléon du Louvre.

Le modèle fut finalement remplacé en 1908 par la statue en bronze définitive. Le Général La Fayette, sur un haut piédestal, brandit à la verticale une épée dans sa main droite. Une des inscriptions latérales décrit La Fayette comme “Ami de l’Amérique, Compagnon d’armes de Washington, Soldat de deux patries”. Détail amusant, le sculpteur a représenté une petite tortue sous les jambes du cheval, du côté gauche, pour se moquer de lui-même et de sa lenteur à accomplir cette oeuvre.

La statue fut déplacée Cours La Reine en 1985, afin de permettre la construction de la pyramide de Pei dans la cour Napoléon du Louvre.