« La Fayette, nous voilà ! »

Le Général Pershing et le Colonel Stanton (3e à partir de la gauche) au cimetière de Picpus le 4 juillet 1917
Le Général Pershing et le Colonel Stanton (3e à partir de la gauche) au cimetière de Picpus le 4 juillet 1917

Le 4 juillet 1917, jour anniversaire de l’indépendance et fête nationale aux Etats-Unis, Charles Egbert Stanton, colonel de l’Armée des États-Unis et aide de camp du Général John Pershing, commandant en chef du corps expeditionnaire américain, se rend, aux côtés de Pershing, sur le tombeau du Marquis de La Fayette au cimetière de Picpus. Afin d’honorer la mémoire du héros de la Guerre d’Indépendance américaine et de la Révolution française et d’assurer le peuple français de l’aide du peuple américain lors de la Première Guerre mondiale — les Etats-Unis étant entrés en guerre aux côtés de la France et des Alliés au mois d’avril de l’année 1917 — Stanton prononce un discours qui se conclue par cette formule : « Lafayette, we are here ! » (« La Fayette, nous voilà! »). Par la suite, on attribuera parfois à tort cette citation à Pershing lui-même.

Voici un extrait du discours de Stanton tel qu’il a été prononcé :

«L’Amérique a uni ses forces aux puissances alliées, notre sang et nos richesses sont à vous. C’est donc avec fierté et amour que nous déployons nos couleurs en hommage à ce citoyen de votre grande République. Ici et maintenant, à l’ombre des morts glorieux, nous engageons notre cœur et notre honneur pour porter cette guerre à une issue victorieuse. La Fayette, nous voilà. »