Le processus référendaire entaché en République du Congo

Communiqué de presse
John Kirby
Porte-parole du département d’État
Washington, D.C.

Le 28 octobre 2015

Les États-Unis sont déçus par le processus gravement entaché ayant abouti au récent référendum sur une nouvelle constitution en République du Congo. La crédibilité du référendum a été altérée par la violence, l’intimidation et de graves restrictions des libertés fondamentales. À la suite de ces événements, les États-Unis pressent instamment toutes les parties à se rassembler pacifiquement pour prendre part à un dialogue politique ouvert à tous. Ce dialogue doit conduire à des réformes électorales à prendre de toute urgence et d’un commun accord. Elles instaureront la confiance dans le processus politique tout en en augmentant la transparence et la crédibilité et en encourageant la participation totale de toutes les parties. Nous appelons également le gouvernement congolais à respecter les droits de ses citoyens aux libertés d’expression, de réunion et d’association, qui sont essentielles à une société démocratique stable.