Les États-Unis préoccupés par l’escalade de la violence en République démocratique du Congo

DÉPARTEMENT D’ÉTAT DES ÉTATS-UNIS
Bureau de la porte-parole
Le 21 janvier 2015

DÉCLARATION DE LA PORTE-PAROLE JEN PSAKI

Les États-Unis préoccupés par l’escalade de la violence en République démocratique du Congo

Les États-Unis sont extrêmement préoccupés après une seconde journée de violence en République démocratique du Congo, à la suite de l’adoption par l’Assemblée nationale d’une législation électorale et alors que le Sénat commençait à examiner une législation similaire.

Les États-Unis sont inquiets des rapports faisant état de nombreuses manifestations violentes, de pillage, d’arrestations illégales et de violence à l’égard des manifestants. Nous appelons toutes les forces de sécurité congolaises, ainsi que les membres de la société civile et de l’opposition, à faire preuve de retenue et à s’abstenir de tout acte de violence.

Nous soulignons l’importance de protéger l’espace politique et de garantir à tous les citoyens le droit de se rassembler pacifiquement et d’exercer leur droit à la liberté d’expression. Le droit à la liberté d’expression est l’un des fondements de la démocratie et est crucial pour un processus électoral crédible et transparent. À cet égard, les États-Unis sont également alarmés par le fait que des sites Internet, des services de messagerie et des stations de radio auraient été fermés.

Les États-Unis réaffirment leur soutien à la tenue d’élections pacifiques, crédibles dans les délais requis en République démocratique du Congo conformément à la Constitution.