Message présidentiel à l’occasion du 75e anniversaire du jour de la Victoire en Europe

 

Message présidentiel à l’occasion du 75e anniversaire du jour de la Victoire en Europe

La Maison-Blanche
Le 8 mai 2020

Il y a soixante-quinze ans aujourd’hui, les derniers vestiges du régime nazi se sont rendus sans condition aux puissances alliées, marquant ainsi la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Aujourd’hui, nous célébrons les forces de la liberté qui ont vaincu la tyrannie et sont sorties victorieuses de cette lutte monumentale. Nous rendons hommage à ceux qui ont servi leur armée et nous nous arrêtons pour nous souvenir de ceux qui ont sacrifié leur vie pour défendre les flammes de la liberté.

La campagne pour mettre fin au fascisme dans le théâtre européen est un sombre rappel du prix de la liberté. Plus de 30 millions de vies ont été perdues et des dizaines de millions d’autres ont été brisées lors de la guerre. La plupart des personnes qui ont péri en Europe étaient des civils, dont 6 millions de Juifs et des millions d’autres venant de Pologne et de l’ex-Union soviétique. Les États-Unis ont également subi des pertes incroyables. Sur les plus de 2 millions d’Américains qui ont été déployés en Europe et en Méditerranée ou qui ont patrouillé dans l’océan Atlantique, plus de 186 000 ont fait le sacrifice ultime et plus du double ont été blessés.

La plupart de ces guerriers altruistes et héroïques n’avaient jamais connu la vie dans une Amérique prospère. Ils avaient grandi pendant la Grande Dépression, lorsque les perspectives économiques de l’Amérique semblaient peu réjouissantes. Pourtant, ils répondirent à l’appel du devoir de notre pays parce qu’ils croyaient aux principes qui constituent le fondement de notre nation. Ils venaient des plaines du Midwest, des villes industrielles et manufacturières, des vastes terres agricoles de l’Amérique rurale et des villes en plein essor de notre pays. Beaucoup n’avaient jamais voyagé en dehors de leur pays d’origine, mais ils allaient parcourir des milliers de kilomètres à travers le monde pour rencontrer leurs ennemis tyranniques sur les plages de France, dans les forêts de Belgique, sur les collines d’Italie et sur des centaines d’autres champs de bataille en Europe et en Afrique du Nord. Ces héros américains ne relâchèrent pas leurs nobles efforts avant d’avoir libéré toute l’Europe de l’abject régime nazi.

Aujourd’hui, alors que nous réfléchissons au 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, il nous est rappelé qu’aucun défi n’est plus grand que la détermination de l’esprit américain. Au cours des derniers mois, notre nation a été confrontée à une adversité

remarquable lors de la pandémie de coronavirus. Mais comme nous l’avons fait tant de fois auparavant, l’Amérique triomphera et notre pays en sortira plus fort et plus uni.

Je me joins à toutes les Américaines et à tous les Américains pour rendre hommage à nos valeureux guerriers pour avoir servi avec bravoure et pour leur courageux sacrifice pendant la Seconde Guerre mondiale. Moins de 400 000 des 16 millions d’Américains qui ont servi dans nos forces armées pendant la Seconde Guerre mondiale sont encore parmi nous aujourd’hui. Leur génération, la Génération grandiose, ne sera jamais oubliée. Nous leur sommes à jamais reconnaissants pour leurs contributions incommensurables au succès et à la prospérité de notre nation.

###

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.