LA GRANDE CHAMBRE À COUCHER

En tant que chambre du grand appartement, cette pièce concentrait, au 18ème siècle, les fonctions de représentation, et était exclusivement réservée aux visiteurs du plus haut rang. Elle jouait le rôle de véritable « chambre de parade ».

Cette pièce a été restaurée dans la splendeur de son décor du 18ème siècle. Chalgrin en a pensé la décoration dans le moindre détail, jusqu’à la longueur des rideaux. L’élément décoratif principal

en était le riche décor textile. Un magnifique lampas de soie cramoisie et or recouvrait les murs et le lit et drapait les fenêtres. Le motif de ce tissu se rattache à la mode des « chinoiseries ». Ce style reflétait l’intérêt pour « l’exotique » et « l’oriental » qui apparut dans la seconde moitié du 18ème siècle, lorsque l’Europe commençait à commercer avec l’Extrême-Orient. Le tissu actuel a été recréé selon la méthode traditionnelle par Tassinari & Chatel dans leurs ateliers de Lyon. Les glands, galons et franges en passementerie ont été réalisés par Declerq Passementiers.

Le lit « à la turque », réalisé autour de 1770, est en hêtre sculpté et doré. Le matelas est en paille, soie, coton et duvet d’oie. Le baldaquin est surmonté de plumes blanches d’aigrettes et d’autruches. Ce lit est d’un style similaire à celui décrit dans l’inventaire de 1777, établi lors du décès du comte de Saint-Florentin.

Les trophées sculptés placés au-dessus des trois trumeaux de glace représentent « Les attributs de l’amour entourés d’une couronne et guirlandes », et sont d’origine, hormis quelques rubans en stuc ajoutés ultérieurement. Les deux dessus-de-porte sont des compositions en stuc en très léger relief représentant, l’un Diane et Andymion, l’autre une nymphe et un satyre. Ces thèmes correspondent à la rhétorique du sommeil telle qu’on pouvait la mettre en scène au 18ème siècle.

La cheminée est en marbre bleu turquin. Le parquet, qui était à l’origine en point de Versailles, avait été remplacé par un parquet au point de Hongrie au cours du 19ème siècle. Le parquet en point de Versailles a été rétabli lors de la toute dernière campagne de restauration. C’est également lors de la toute dernière campagne de restauration que les lambris ont retrouvé leur couleur grise d’origine.