Depuis 1950 – Propriété du gouvernement des États-Unis d’Amérique

  1. 1812-1838 – Hôtel de Talleyrand
  2. 1838-1950 – Hôtel de Rothschild
  3. Depuis 1950 – Propriété du gouvernement des États-Unis d’Amérique
Le général George C. Marshall, par Peter Egeli

Depuis 1950 – Propriété du gouvernement des États-Unis d’Amérique

 

Après la Seconde Guerre mondiale, le Département d’État américain loua, de 1948 à 1950, puis acheta, le 14 novembre 1950, l’Hôtel de Talleyrand à la famille Rothschild, pour y installer le siège de l’administration américaine du Programme de rétablissement européen, plus connu sous le nom de « Plan Marshall ». Cette initiative fut baptisée du nom du Secrétaire d’État américain, le général George C. Marshall, qui, lors d’un discours à l’université Harvard, le 5 juin 1947, exposa la volonté du gouvernement des États-Unis de contribuer au rétablissement économique de l’Europe à l’issue de la Seconde Guerre mondiale. C’est depuis cette demeure que l’Ambassadeur W. Averell Harriman, qui avait été nommé par le Président des États-Unis Harry Truman, dirigea l’administration américaine du Plan Marshall en Europe de 1948 à 1950, et réunit les négociateurs des 17 pays européens participants.

De 1981 à 1984, sous la supervision du Bureau du Fonctionnement des Bâtiments à l’Étranger (Office of Foreign Buildings Operations) du Département d’État américain et d’un spécialiste des décors historiques, Robert Carlhian, les architectes Hugh Newell Jacobsen et J. Bruce Smith réalisèrent d’importants travaux de rénovation. De 1984 à 2007, l’hôtel particulier abrita plusieurs services de l’Ambassade des États-Unis d’Amérique en France, dont les bureaux consulaires, le service des impôts, et les services d’information et de relations culturelles.

De 2000 à 2010, l’Hôtel de Talleyrand fit à nouveau l’objet d’une vaste campagne de restauration, entreprise par le Département d’État avec la collaboration du World Monuments Fund. Des spécialistes français des décors historiques des 18ème et 19ème siècles, Robert Carlhian et Fabrice Ouziel, réalisèrent d’importantes recherches historiques. La restauration, réalisée par plus de 150 artisans français, fut financée par des donations privées, venues des deux côtés de l’Atlantique. Ces travaux se sont achevés en 2010.

Aujourd’hui, les salons diplomatiques, constituant le Centre George C. Marshall, ont été restaurés pour créer un espace de conférences, de réunions et de réceptions. L’Hôtel de Talleyrand est également loué par les bureaux parisiens de Jones Day, un cabinet d’avocats américain.