35, rue de Picpus – Cimetière de Picpus

Tombe de La Fayette au cimetière de Picpus
Tombe de La Fayette au cimetière de Picpus

Tombe de La Fayette 

C’est dans ce cimetière privé, créé en juin 1794 sur l’ancien domaine du couvent des chanoinesses de Saint-Augustin et l’un des quatre cimetières du Paris de la Révolution, que repose, auprès de son épouse Adrienne, Marie-Joseph Paul Roch Yves Gilbert Mottier, Marquis de la Fayette, mort le 20 mai 1834, à l’âge de 77 ans, dans sa résidence du 8, rue d’Anjou. En effet, à sa mort en 1807, Adrienne de Noailles avait souhaité y être enterrée, afin de reposer auprès des membres de sa famille, victimes de la guillotine sous la Terreur.

Les obsèques de La Fayette, le 22 mai 1834, furent accompagnées par l’élite politique, ainsi qu’une délégation américaine, et suivies par une foule immense. Conformément à sa volonté, La Fayette fut inhumé dans une terre qu’il avait ramenée lui-même d’Amérique pour cet usage dix ans plus tôt, en 1824, au cours de son dernier voyage aux États-Unis.

Sur sa pierre tombale, c’est la graphie « Lafayette » en un seul mot, choisie par La Fayette lui-même à partir de 1789 et utilisée aujourd’hui encore aux États-Unis, qui apparait. (Pour en savoir plus, consultez notre page sur La Fayette – Lafayette)

Le 4 juillet 1917, jour anniversaire de l’Indépendance et fête nationale aux États-Unis, Charles Egbert Stanton, Colonel de l’Armée des États-Unis et aide de camp du Général John Pershing, commandant en chef du Corps expeditionnaire américain, se rendit, aux côtés de Pershing, sur cette tombe. Afin d’honorer la mémoire du héros français de la Guerre d’indépendance américaine et d’assurer le peuple français de l’aide du peuple américain au cours de la Première Guerre mondiale — les États-Unis étant entrés en guerre aux côtés de la France et des Alliés au mois d’avril de l’année 1917 —  Stanton prononça un discours qui se concluait par cette célèbre formule : « Lafayette, we are here ! » ( Pour en savoir plus, consultez notre page « La Fayette, nous voilà! »).

Chaque année, le 4 juillet, des représentants de l’Ambassade des États-Unis d’Amérique en France et d’associations patriotiques américaines se rendent au Cimetière de Picpus pour honorer la mémoire de La Fayette. Un drapeau américain flotte en permanence sur sa tombe. Durant la Seconde Guerre mondiale, ce fut le seul drapeau des États-Unis déployé dans Paris occupé.

Voir aussi :
202, rue de Rivoli (1er);
Rue de Lille (7e);
8, rue d’Anjou (8e);
Cours La Reine (8e);
Place des États-Unis (16e).