Proclamation à l’occasion du Mois national de l’histoire des Noirs 2022

Black History Month 2022

La Maison-BlancheLe 31 janvier 2022

Chaque mois de février, le Mois national de l’histoire des Noirs est à la fois une célébration et un rappel incontournable que l’histoire des Noirs est l’histoire américaine, la culture noire est la culture américaine et il s’agit d’une partie intégrante de l’histoire de l’Amérique — nos fautes, nos luttes, nos progrès et nos aspirations. Mettre en lumière l’histoire des Noirs aujourd’hui est aussi important que jamais pour nous comprendre et bâtir une nation plus forte. C’est pourquoi il est essentiel que nous prenions le temps de rendre hommage aux contributions incommensurables des Noirs américains, d’honorer l’héritage et les réalisations des générations passées, de prendre conscience de siècles d’injustice et de faire face à celles qui continuent de sévir aujourd’hui.

Notre nation a été fondée sur une idée : que nous sommes tous créés égaux et méritons d’être traités avec une égale dignité tout au long de notre vie. C’est une promesse que nous n’avons jamais pleinement tenue, mais que nous n’avons jamais, jamais reniée. L’ombre de l’esclavage, de Jim Crow et des pratiques de « redlining » , et le fléau du racisme systémique qui diminue encore notre nation aujourd’hui, planent encore sur l’Amérique et l’empêchent d’atteindre sa pleine promesse et son potentiel. Mais en faisant ouvertement et honnêtement face à ces tragédies et en travaillant ensemble, unis, pour tenir la promesse américaine d’équité et de dignité pour tous, nous devenons une nation plus forte, une version plus parfaite de nous-mêmes.

Au fil des générations, d’innombrables Noirs américains ont fait preuve d’un grand courage moral et d’une résilience profonde pour aider à façonner notre nation pour le mieux. Aujourd’hui, des Noirs américains dirigent des industries et des mouvements en faveur du changement, servent nos communautés et notre nation à tous les niveaux et font progresser tous les domaines sans exception, y compris les arts et les sciences, les affaires et le droit, la santé et l’éducation, et bien d’autres. Face à des blessures et des obstacles plus anciens que notre nation elle-même, les Noirs américains sont visibles dans toutes les parties de notre société aujourd’hui, et renforcent et inspirent toute l’Amérique.

La vice-présidente Harris et moi-même sommes profondément déterminés à faire progresser l’équité, la justice raciale et les opportunités pour les Noirs américains, et continuons à nous efforcer de faire de la promesse fondatrice de l’Amérique une réalité. Cela a commencé par la mise en place d’un gouvernement fédéral qui ressemble à l’Amérique : avec le premier secrétaire à la Défense noir, la première femme noire à diriger le bureau de la Gestion et du Budget, le premier homme noir à diriger l’Agence américaine pour la protection de l’environnement, la première femme noire à diriger le département du Logement et du Développement urbain depuis plus de 40 ans, le premier président noir du Conseil des conseillers économiques de la Maison-Blanche, une ambassadrice noire représentant l’Amérique aux Nations unies et la première vice-présidente noire et sud-asiatique de notre histoire. Nous sommes fiers de nommer des Noirs américains accomplis à un vaste éventail de postes au sein de notre administration. Je suis encore plus fier d’avoir déjà nommé huit femmes noires à des postes de juge d’appel fédérale, il s’agit en un an seulement du nombre total de femmes noires ayant déjà siégé à des cours d’appel fédérales.

Mon administration travaille d’arrache-pied pour inverser des décennies de sous-investissement dans les communautés, les institutions d’éducation et les entreprises noires. L’American Rescue Plan et la loi sur les infrastructures bipartisane prévoient tous deux des investissements historiques dans l’Amérique noire – de l’administration de vaccins à des chèques remis aux familles et des réductions d’impôts pour les familles de travailleurs avec des enfants, en passant par un investissement historique de 5,8 milliards de dollars au bénéfice des institutions d’enseignement supérieur traditionnellement noirs. Et au cours de ma première année en tant que président, l’American Rescue Plan a permis aux familles à revenus faibles de plus de 26 millions d’enfants de bénéficier de l’intégralité du crédit d’impôt pour les enfants. Ces familles sont disproportionnellement noires, de sorte que nous sommes en voie de réduire de moitié le taux de pauvreté des enfants afro-américains.

Avec la mise en œuvre de la loi sur les infrastructures, nous poursuivrons ces progrès. Les conduites en plomb qui ont contaminé l’eau de trop de maisons et d’écoles dans les communautés noires seront retirées et remplacées. Nous fournirons un accès Internet haut débit à chaque communauté afin qu’aucune famille noire ne soit laissée pour compte dans l’économie du 21e siècle. Des investissements historiques dans les transports en commun aideront plus de personnes dans plus de quartiers à se rendre rapidement et en toute sécurité dans les secteurs où se trouvent des emplois de qualité. Nous allons reconnecter des quartiers noirs coupés des opportunités par des autoroutes construites pour les isoler. Les injustices environnementales de longue date qui ont le plus durement touché les communautés noires seront corrigées. Nous réaliserons des investissements majeurs dans les créateurs d’entreprises noirs et leurs sociétés, notamment en faisant de la Minority Business Development Agency une institution permanente et en la dotant d’un montant record de 110 millions de dollars de nouvelles ressources pour contribuer à l’égalité des chances pour les entreprises noires.

Mais ce n’est que le début. Pour tenir la promesse de l’Amérique pour tous, nous travaillerons sans relâche au cours de l’année à venir pour mettre en œuvre mon programme Build Back Better, en réduisant les coûts auxquels les familles sont confrontées en matière de garde d’enfants, de logement, d’éducation, de soins de santé, de médicaments sur ordonnance, entre autres. Nous continuerons à lutter contre la pandémie de COVID-19 en mettant l’équité au centre de notre réponse. Nous n’aurons pas de repos tant que nous n’aurons pas protégé le fondement de notre démocratie : le droit sacré à voter. Et nous nous battrons pour continuer à mettre fin à toutes les inégalités structurelles qui constituent des obstacles pour les familles noires depuis des générations.

À l’occasion du Mois national de l’histoire des Noirs, engageons-nous tous à faire de cette promesse fondatrice une réalité. Continuons à nous battre pour l’équité, les possibilités et la dignité auxquelles chaque Noir américain a le même droit. Poursuivons le travail de construction d’une Amérique qui soit, selon les mots magnifiques de la poétesse Amanda Gorman, « meurtrie, mais entière — bienveillante, mais audacieuse, féroce et libre ».

PAR CONSÉQUENT, MOI, JOSEPH R. BIDEN JR., président des États-Unis d’Amérique, en vertu de l’autorité qui m’est conférée par la Constitution et les lois des États-Unis, proclame par la présente février 2022 Mois national de l’histoire des Noirs. J’appelle les fonctionnaires, les éducateurs, les bibliothécaires et tout le peuple des États-Unis à célébrer ce mois avec des programmes, des cérémonies et des activités appropriés.

EN FOI DE QUOI, j’ai apposé ma signature ce trente et un janvier de l’année de grâce deux mille vingt-deux et la deux cent quarante-sixième de l’indépendance des États-Unis d’Amérique.

JOSEPH R. BIDEN JR.


Voir le contenu d’origine : https://www.whitehouse.gov/briefing-room/presidential-actions/2022/01/31/a-proclamation-on-national-black-history-month-2022/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.